Le reportage à l’aquarelle


Du 8 avril au 3 juin 2009, la ville de Sceaux (Hauts-de-Seine) présente une sélection d’aquarelles réalisées par Noëlle Herrenschmidt, reporter-aquarelliste. Les oeuvres extraites de son livre A la vie, à la mort, l’hôpital sont exposées sur les grilles du jardin des Félibres, avenue du Président-Franklin-Roosevelt (près du parc de Sceaux pour les connaisseurs).

Initialement dessinatrice, Noëlle Herrenschmidt découvre le reportage en 1980 auprès de Mère Teresa, à Calcutta. En 1987, elle est accréditée par le journal La Croix pour suivre le procès de Klaus Barbie à Lyon. Envoyée par le journal Le Monde, la reporter-aquarelliste a également assisté aux procès de Paul Touvier, Maurice Papon et Roland Dumas.

Entre 2000 et 2003, Noëlle Herrenschmidt s’est rendue dans vingt établissements de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris afin de mieux faire connaître le milieu hospitalier par le dessin et le récit. Vêtue d’une blouse blanche et transportant son matériel sur un chariot médical, elle a rencontré des soignants et des patients, recueillant leurs témoignages.

Les déclarations rapportées par Noëlle Herrenschmidt sont toujours illustrées par des scènes de vie à l’hôpital (par exemple, les différentes manières de porter la charlotte) ou bien par le portrait des intéressés. Le reportage à l’aquarelle, forme spécifique de journalisme, incite à réfléchir sur les différentes étapes de la vie : naître, grandir, vivre, vieillir et mourir. Il valorise la prise de parole et permet au visiteur de l’exposition de se familiariser avec un univers suscitant de nombreuses questions : l’hôpital.

Les commentaires sont fermés.